si tu n'as pas étudié, voyage...

Depuis 1982 mes petits et grands voyages autour du monde sont l'occasion d'engranger une moisson d'images saturées d'informations sur la vie,dans les paysages du monde entier,entre photographies et carnet de route ...

Rendez vous

Publié le 30/01/2017, par denis martin , Pointe-à-Pitre

Dimanche 22 avril 1990

« Bungalow  à Gosier, demande Jean Claude » l' info est laconique, mais je vais devoir faire avec !

Après deux rendez vous manqué avec Christian en Cote d’Ivoire puis en Thaïlande, une fracture du coude va réparer cet oubli. Mon ami rentre d’une mission au Brésil, aux bras de  Gabriela une jolie brune au caractère bien trempé.

Ils font étape en Guadeloupe où une turbine a rendu l’âme et le gaillard compte bien que j’y poursuive ma rééducation.

 

 

Nager tous les jours me fera le plus grand bien, me dit-il. Il n’en faut pas plus pour me convaincre. J’abandonne kiné et soins coûteux, ciel gris et giboulées glaciales pour les eaux chaudes des Caraïbes

C’est donc en toute discrétion que je débarque d’un vol Aéromaritime,  le 22 avril 1990. Il est 18h35 et il fait nuit. Je précède d’une journée le télégramme annonçant ma venue. Qu’importe, par un hasard extraordinaire, mon ami Christian est venu ici déposer un plan de vol pour le lendemain. Je le vois s’éloigner dans le hall, crie son nom, il se retourne…

« Denis, qu’est ce que tu fais là ? je ne t’attendais pas si tôt !»

 Nos retrouvailles vont se noyer à la marina de Pointe à Pitre qui fêtera bientot la victoire de Florence Arthaud dans la route du Rhum. Nous l'anticipons avec quelques punch, accompagnés d’accras. Suivra un délicieux kalalou qui, après ces excès, sera le bienvenu. An pété-pied , un dernier punch,celui qui « casse les jambes »,viendra anéantir les bienfaits de cette soupe. Usé par le décalage horaire, je dors comme une souche. Je me réveille tôt, le souffle irrégulier et la langue poisseuse.

 

le bungalow et l'ilet de Gosier

 

Lundi 23 avril : L’ilet du Gosier n’est qu’à un kilomètre du bungalow . J'ai pour compagnon un chien paresseux , un chat famélique et quelques bières. Premier soleil , premières brûlures et premières cloques le 27.

Protection n°4 : insuffisant ! Un pied coupé sur un récif le 26, cicatrisation difficile…

Ainsi passent mes premières journées: mes cheveux blondissent, ma peau rougit, pèle puis enfin brunit

 

Jeudi 26 avril, Baie Mahault

 Nous parcourons quelques kilomètres vers le nord et Baie Mahault là où la mangrove couvre la zone côtière. Une variété de palétuvier nommé mahotou ou mahot abonde dans la région et a donné son nom à la baie. Nous stoppons au plan d’eau. La mer est calme, le ciel gris et au loin, de lourds nuages déchirent le ciel. Des cocotiers martyrisés témoignent de la violence cyclone Hugo qui a dévasté la Guadeloupe le 17 Septembre 1989. Mais aujourd’hui le grain qui vient de s’abattre sans crier gare est tout à fait courant en cette saison.

 

L’A G S N, Association Guadeloupéenne de Ski Nautique est un club ouvert depuis 18 novembre 89, comme c’est écrit sur le panneau. Le menu propose initiation slalom, figures, sauts et barefoot .Si certains pratiquent une variante nu-pieds j’opte pour un long ski. Celui ci  ressemble aux skis alpins, mais il est plus large. Je m’éclate, bois beaucoup d’eau, mais après d’utiles corrections, je maîtriserai la planche. Demain, je ferai connaissance avec Juliette Romeo, un Piper PA-28 bleu blanc rouge du plus bel effet…

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog