si tu n'as pas étudié, voyage...

Depuis 1982 mes petits et grands voyages autour du monde sont l'occasion d'engranger une moisson d'images saturées d'informations sur la vie,dans les paysages du monde entier,entre photographies et carnet de route ...

Israel, juillet 1991

Publié le 7/08/2014, par denis martin , Jérusalem
Jeudi 11 juillet 1991
 
Nous quittons, ma compagne et moi, la France le 11 juillet. L’été est sans excès, mais on annonce plus de 35° sur les trois-quarts de la France. Le vol Air Lib 6061 se pose à Tel Aviv où de fortes chaleurs sont annoncées aussi.
Notre horloge biologique perd deux heures, et nous un peu notre latin. Avec un anglais scolaire, nous finissons par trouver la gare et débarquons à Jérusalem complètement déshydratés.
 
attente...
 
L’année 1991 n’est pas la meilleure pour voyager dans ce Moyen Orient. La guerre du golfe s’est achevée dans le sang officiellement le 28 février. Le conflit a fait plus de 100 000 morts parmi les soldats iraquiens, et selon les sources entre 50 000 à 130 000 les civils ont péri. Coté israélien l’OLP et l’armée libanaise donnent des cheveux blancs au gouvernement Shamir.
Aussi, on rencontre beaucoup d’hommes en armes, civils ou militaires, dans les bus ou dans la rue. Israël est une nation diversifiée, et Jérusalem est un patchwork de populations d’origine ethnique religieuse, culturelle et sociale très diverse. C’est qu’en cette année 1991, l'empire soviétique est sur le point d’éclater, et des milliers de Juifs d'URSS, d'Ukraine et de Biélorussie et d’ailleurs sont entrés en Israël.
 
Vendredi 12 juillet 1991
Nuit sous la tente au kibboutz Ramat-Rachel situé au sud de Jérusalem.
 Ici, l’ambiance est festive et contraste avec l’austérité de certains quartiers.
Des falashas, Juifs éthiopiens, fraîchement débarqués grâce à l’Opération Salomon ont installé une sono.
 
A droite le Mont des oliviers.
 
La visite continue : porte de Jaffa, la citadelle et le Musée d’histoire de Jérusalem.
Puis, on se perd dans les ruelles, et nous nous retrouvons mêlé à la foule sur l’esplanade devant le Mur des Lamentations. Nous suivons un petit groupe portant un drôle de chapeau et d’où tombent de longues tresses. Ils semblent savoir où aller; aussi nous montons, descendons, montons encore et nous voici, surmontant le Mur occidental. Nos trois harédim scrutent le Mont des Oliviers. La vue sur le Mont du Temple avec la mosquée al-Aqsa est fascinante.

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog